Incident septembre 2012

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2012, sur le site industriel de Vale Nouvelle-Calédonie, une cuve de neutralisation partielle a débordé laissant s'échapper 300m3 d'une solution acide.


Selon l’industriel, la totalité de la solution versée aurait été canalisée dans les bacs de rétention prévus à cet effet. Le produit chimique, l'acide sulfurique, n’aurait donc pas pu intégrer le milieu naturel récepteur, en l’occurrence le creek de la Baie Nord.

Afin de s’assurer de l’absence d’impact sur le milieu aquatique environnant, l’OEIL a fait appel au bureau d’étude Biotop pour mener une expertise.

Les deux structures se sont rendues conjointement sur le terrain 65 heures après l’incident afin de constater la présence éventuelle de signes indicateurs d’une pollution acide (mesure de pH, observation de la flore et faune aquatiques).

Une seconde campagne de terrain a été organisée 8 jours après l’incident (12 septembre 2012), à l’issue des opérations de traitement/neutralisation des effluents collectés dans le bassin de décantation par l’industriel.

Les résultats montrent que l’incident survenu en septembre 2012 n’a pas eu d’impact sur la qualité écologique des eaux du creek de la Baie Nord.

Le creek de la baie Nord
n'a pas été impacté par la fuite d'acide

Pour voir les indicateurs de la qualité de l'eau douce, cliquez ici

Pour voir le rapport de Biotop pour l'OEIL, cliquez ici

Pour voir l'article de l'OEIL Magazine n°4, cliquez ici

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !