Les suivis de la qualité des milieux terrestres

Les milieux naturels terrestres (forêts et maquis) subissent de multiples pressions, notamment à cause des activités humaines. L’extraction minière, l’agrandissement des villes, les incendies, la construction des routes sont autant de causes de dégradation de la qualité des milieux.

La faune et la flore des forêts sèches, des forêts humides et du maquis miniers font donc parfois l’objet d’une surveillance. C’est le cas par exemple dans le cadre des projets miniers (Vale Nouvelle-Calédonie notamment). C’est le cas aussi dans certaines réserves gérées par la province Sud.

Les réseaux de suivis environnementaux en milieu terrestre doivent fournir des informations sur la qualité des milieux naturels (faune, flore, qualité du sol).

 Les objectifs peuvent par exemple être les suivants :

  • évaluer l’impact de la construction d’une usine ou d’une mine sur la qualité d’une forêt sèche à proximité de l’usine;
  • évaluer l’état de santé d’une population de chauves-souris;

ou encore :

  • évaluer l’impact de la mise en place d’une réserve sur la population des cagous.

Les paramètres mesurés sont très diversifiés selon l’objectif poursuivi.

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !