Incident du 8 mai 2012 sur le site industriel de Vale Nouvelle-Calédonie

Le 8 mai 2012, 50 à 100 m3 d’acide sulfurique se sont échappés de la zone de rétention.


L'incident s'est produit au niveau de l'unité de production d'acide sulfurique de Vale Nouvelle- Calédonie. L'acide a été collecté par un système de récupération des eaux polluées.

Des drains auraient donc permis de rediriger l'acide vers le bassin de décantation gérant les eaux de ruissellement, empêchant ainsi le déversement d'acide sulfurique dans la rivière. Aucune perte d’acide vers le milieu naturel n’a donc été à déplorer selon l’industriel.

Afin de vérifier l’absence d’impact de cet incident sur le milieu naturel récepteur : le creek de la Baie Nord, l’Observatoire de l’Environnement (OEIL) a mandaté le bureau d’études Biotop.

Deux missions scientifiques ont été programmées : 

- une première visite de site 42 heures après l'incident, afin de constater la présence éventuelle de signes indicateurs d’une pollution acide (mesure de pH, observation de la flore et faune aquatiques),

- une seconde campagne de terrain a été organisée 7 jours après l’incident, à l’issue des opérations de traitement/neutralisation des effluents « acides » collectés dans le bassin de décantation.

Les prélèvements ont confirmé l'absence d'impact de l'incident sur la qualité écologique du cours d'eau. 

Le creek de la baie Nord
n'a pas été impacté par la fuite d'acide

Pour voir le rapport de Biotop pour l'OEIL, cliquez ici

Pour voir l'article de l'OEIL Magazine n°4, cliquez ici

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !