ACROPORA 2017 : le suivi des récifs du Grand Sud continue

Les campagnes 2017 du suivi participatif ACROPORA, porté par le CCCE et l'OEIL, ont eu lieu en mars et avril pour la quatrième année consécutive. 17 bénévoles, encadrés par des experts, ont observé, des récifs autour de Yaté, l’île Ouen et l’île des Pins selon un protocole scientifique. Retour sur les premières observations à la sortie de l'eau.

Les premières observations

À l’île Ouen et à l’île des Pins les récifs suivis semblent globalement en bon état avec une bonne récupération des coraux suite à l’épisode de blanchissement survenu début 2016. À Yaté, le constat parait également bon sur les récifs de Paradis et de la passe de Toémo. Le récif Bekwé pourrait en revanche avoir subi une perte corallienne accompagnée d’une augmentation du gazon algal sur des coraux morts.

Ces premières observations devront toutefois être confirmées par les analyses approfondies des données qui renseigneront plus précisément sur l’état des récifs suivi.

© S. Job

Le projet ACROPORA

Mené par le CCCE et l’OEIL, le suivi ACROPORA est basé sur la participation des habitants du Grand Sud dans l’évaluation de l’état de leurs récifs. En 2017, 17 bénévoles, encadrés par des experts du bureau d’études Cortex, ont observé des récifs de Yaté, l’île Ouen et l’île des Pins selon un protocole scientifique. ACROPORA est inclus dans le Réseau d’observation des récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie (RORC)... en savoir plus

À voir aussi

► Les vidéos bilan des stations en 2016

Site de Yaté Site de l'île des Pins Site de l'île Ouen

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !