Des suivis environnementaux optimisés

A la demande de la province Sud, l’OEIL a entrepris la révision des plans de suivi environnementaux de Vale NC. Appuyé par les acteurs compétents de la thématique, l’OEIL travaille actuellement sur le plan de suivi des eaux douces superficielles. Il proposera des recommandations sur les milieux aquatiques d’ici la fin de l’année et sur le milieux terrestre à la mi 2017.

Vers un plan de suivi révisé des eaux douces dans le Grand Sud

En mars 2016, à la demande de la province Sud, l’OEIL a initié une réflexion portant sur la révision du plan de suivi des eaux douces superficielles dans la zone d’influence de Vale NC. Objectifs : Etudier la pertinence du plan de suivi actuel, proposer des optimisations et des modalités de mise en œuvre du plan de suivi révisé. Il proposera ses recommandations d’ici la fin de l’année 2016.

Un besoin exprimé par la province Sud

En octobre 2015, Vale NC a adressé une demande de régularisation et d’autorisation d’exploitation minière du site minier du plateau de Goro à son autorité de tutelle, la province Sud. L’occasion pour le gestionnaire d’initier une démarche globale de révision des plans de suivis mis en place dans le cadre de l’exploitation minière et industrielle. La province Sud a alors mandaté l’OEIL pour l’accompagner dans cette tâche. La priorité a été donnée aux travaux sur les eaux douces superficielles puis sur le milieu marin et enfin sur le milieu terrestre.

Le 26 septembre 2016, lors du Comité d’information, de concertation et de surveillance  (CICS) du site de Vale durant lequel il a annoncé l’autorisation d’exploitation demandée par Vale NC, Philippe Michel, président de la province Sud, a réexprimé le besoin d’optimisation des plans de suivis et le rôle de l’OEIL dans cette démarche.

Une démarche collégiale

Le travail mené par l’OEIL pour la révision des plans de suivi s’appuie sur l’ensemble des études préexistantes ayant émis des recommandations opérationnelles pour l’amélioration des suivis mais également sur l’expertise des acteurs compétents. Le comité d’experts formé pour la révision du plan de suivi des eaux douces est composé des acteurs suivants : DENV, DIMENC, DAVAR, DDR, DASS, CCCE, CNRT, OEIL (équipe et conseil scientifique) et VALE NC.

Un travail de longue haleine

La révision des plans de suivi dans une réflexion concertée entre de nombreux acteurs représente un travail conséquent à accomplir. Le calendrier prévoit un  déroulement des travaux jusqu’au second semestre 2017. Pour l’instant la province Sud étudie encore les différentes possibilités d’intégrer les plans de suivis révisés soit dans la version révisée de la convention pour la conservation de la biodiversité passée entre la province et l’industriel ; soit par voie d’arrêté modificatif.

Album

Résultats des suivis

 

Boite à outils

_

En savoir +

Ressources

Inscription

Recevez notre newsletter !